27 de out de 2013


Les murs étaient couverts de dessins. Imitant Frida Khalo, j'avais réalisé une série d'autoportraits contenant chacune un fragment de poésie en fonction de mon état émotionnel morcelé. J'imaginais sa souffrance intense qui semblait amenuiser la mienne.

Nenhum comentário: